Aleksandra Wozniak remet 2780 balles aux élèves de Sainte-Béatrice

 

 

Les élèves de l’école primaire Sainte-Béatrice, dans le quartier Auteuil, ont reçu de la grande visite le 21 novembre. La joueuse de tennis professionnelleAleksandra Wozniak est venue leur remettre 2780 vieilles balles qui seront apposées aux pattes de leurs chaises, dans le cadre du Défi sans bruit.

Les quelque 300 élèves de troisième à la cinquième année ont réservé un accueil chaleureux à l’ambassadrice du Défi sans bruit, venue leur parler de sa carrière de joueuse de tennis et de l’importance de la concentration et de la persévérance en classe.

La 43e meilleure raquette au monde utilise plus de 1500 balles de tennis par année lors de ses entraînements, qui se déroulent assez souvent au Tennis 13 de Laval.

Aleksandra Wozniak, qui en est à sa première année comme porte-parole, a révélé que devenir joueuse professionnelle était pour elle un rêve de jeunesse.

«La concentration à l’école, c’est très important, ça vous permet de développer votre potentiel et de réaliser vos rêves», a-t-elle dit d’entrée de jeu.

De nombreuses questions

Aleksandra a non seulement signé quelques autographes, mais elle a répondu aux nombreuses questions des élèves. Toutefois, ce qui a retenu l’attention est qu’elle a disputé des matchs avec des chanceux.

Née à Montréal en 1987 de parents polonais immigrés au Canada en 1983, Aleksandra Wozniak a répondu aux questions des élèves curieux d’en apprendre plus. Ils ont ainsi appris que sa sœur Dorota, ancienne championne canadienne, fut une source d’inspiration, qu’elle a foulé pour la première fois le terrain à l’âge de 3 ans, qu’elle a déjà été classée 21e au monde parmi les 1400 joueuses professionnelles et que son tournoi préféré était la Coupe Rogers, à Montréal et Toronto.

«La concentration à l’école, c’est très important, ça vous permet de développer votre potentiel et de réaliser vos rêves»Aleksandra Wozniak

«C’est important de redonner à ma communauté et de supporter les jeunes. Ça les aident à mieux se concentrer en classe», affirme Aleksandra au Courrier Laval.

Importance de représenter son pays

Aleksandra a connu une saison passablement chargée. Elle a notamment participé aux Jeux olympiques de Londres. Elle a d’ailleurs joué en double avec la Lavalloise Stéphanie Dubois.

«Ma participation aux Olympiques fut un autre de mes rêves réalisés. C’était important pour moi de représenter mon pays. J’aurais aimé que mon parcours en simple et en double dure plus longtemps.»

620 000 balles récupérées

Le programme Défi sans bruit a été créé en 2006 par la Banque Nationale. Plus de 620 000 balles de tennis usagées ont été récupérées à ce jour.

«Quand il y a moins de bruit dans une classe, ça permet aux élèves de mieux se concentrer et d’avoir de meilleures notes», a expliqué Isabelle Marin, directrice de l’école Sainte-Béatrice. «C’est une demande des professeurs. Les jeunes bougent beaucoup plus aujourd’hui. Je vous le garanti» a-t-elle conclu.

Source: TC Média

Social

Dernières nouvelles