La Wozniak des beaux jours

 

 

GRANBY | Une combativité bien placée, des coups pleinement assumés et du jeu inspiré. La Québécoise Aleksandra Wozniak a trouvé la recette idéale pour obtenir son droit d’accès au carré d’as du Challenger Banque Nationale.

Tout feu tout flamme, la Blainvilloise a aisément défait la 203raquette mondiale, la Belge An-Sophie Mestach, en deux manches de 6-1 et 6-3 lors des quarts de finale, vendredi, sous un soleil de plomb.

«Je me sens très bien, a exprimé ­Wozniak, toute souriante à sa sortie du central. Je suis contente d’avoir maintenu mon jeu du début à la fin. Je n’ai pas eu de baisse de régime comme jeudi, où je me précipitais trop sur mes balles.»

L’ancienne 21e au monde se plaît particulièrement à Granby, elle qui en est à sa toute première visite ici.

«Ça aide à rebâtir mon jeu et ma confiance après la longue année de réhabilitation qui a suivi ma chirurgie, a commenté la 457joueuse mondiale. C’est comme une famille, ici. Tout le monde vient t’encourager et c’est vraiment ­plaisant de jouer devant eux.»

Jeu combatif

Malgré la puissance des coups de son adversaire, Wozniak était très combative en retour de service...

Cliquez ici pour lire l'article complet

Social

Dernières nouvelles